5 Fév 2021 Pas de commentaires Compostage, Toilettes sèches

Les mains sur terre travaille avec la mairie de Toulouse pour gérer des toilettes sèches dans un campement de population Roms impasse de la Flambère à Toulouse.

Le site est occupé depuis 2000 et ne disposait pas de toilettes. Les excréments étaient donc déposés autour des habitations avec la possibilité qu’ils soient dispersés et le danger qu’ils polluent l’environnement (eaux de surface, eaux souterraines et population par le contact via les animaux et insectes).

source : GAPS

L’association Terr’eau est intervenu de 2010 à 2012 afin d’imaginer avec la population un assainissement : “Les problèmes liés à l’absence de toilettes sont multiples : risques sanitaires (maladies et infections), dégradation du cadre de vie (nuisances visuelles et olfactives), absence d’intimité (les femmes sont très affectées par cet aspect), exclusion et rejet par le voisinage (justifié par les nuisances occasionnées).” Cette expérience a participé à la création du Guide d’Accompagnement participatif sur la Précarité Sanitaire (GAPS) avec Toilettes du monde et le soutient de la Fondation l’Abbé Pierre et la Région Îles de France.

Pour palier à la précarité sanitaire dans laquelle se trouvait les habitant-e-s, en 2017/18 des toilettes sèches ont été installées par nos collègues de Montpellier : Ecosec .

Il s’agit d’un technologie Ecodoméo de toilettes unitaires à séparation horizontale (c’est idéal pour vos installations à la maison si vous avez la possibilité d’ouvrir sur l’extérieur à l’arrière de votre toilette. Vous n’avez pas à rajouter de la sciure et ces toilettes sont très autonomes).

Impasse de la Flambère nous les vidangeons tous les quinze jours avec un peu plus de 200 habitant-e-s. Nous avons aussi rajouté un composteur afin de traiter et cloisonner l’espace de dépôt encore fréquents.

Merci à Bertille pour la création du visuel “je mets je mets pas”.

Tags

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *